Comment réaliser l’isolation de votre habitation ?

En effectuant des travaux d’isolation chez vous, optimisez votre confort et surtout, réalisez de belles économies sur vos factures énergétiques. Ces travaux vous permettent également d’augmenter significativement la valeur de votre maison sur le marché immobilier. Une question se pose toutefois : comment réaliser l’isolation de sa maison ?

Isolation de la maison : zoom sur les postes concernées

L’isolation doit concerner toutes les postes de votre maison :

– La toiture, donc les combles : près de 30 % de chaleur s’échappe par votre toit

– Les murs : ceux-ci sont responsables de 20 à 25 % des déperditions de chaleur

– Le plancher : votre sol peut être à l’origine de 7 à 10 % de la perte de chaleur

– Les ouvertures et notamment les fenêtres : jusqu’à 10 à 15 % de la chaleur pourra s’échapper par celles-ci.

Les solutions

Différentes solutions s’offrent à vous pour une toiture parfaitement isolée. Dans le cas de combles perdus, des rouleaux isolants peuvent être disposés sur le sol. Le soufflage d’un isolant comme la laine est une autre option également. Dans les combles qui peuvent être aménagés ou sont déjà aménagés, il est possible de poser des panneaux semi-rigides ou en rouleaux. Si l’on envisage de remplacer la couverture de sa toiture, l’idéal serait de miser par une isolation par l’extérieur. Lors de cette technique, le revêtement de la toiture sera enlevé. Bien entendu, avec celle-ci, la charpente doit pouvoir supporter le poids des isolants utilisés.

Concernant l’isolation des murs, deux solutions s’offrent à vous : l’isolation par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur. Moins coûteuse, l’isolation par l’intérieure permet de garder l’aspect extérieur de l’habitation. Lors de cette technique, des panneaux lesquels laissent un vide d’air par rapport au mur seront installées. Dans le cas des murs anciens, l’idéal serait d’opter pour la projection d’isolants. Le problème avec l’isolation par l’intérieur toutefois, c’est qu’avec cette technique, votre espace de vie sera réduit. Bien que plus coûteuse, l’isolation par extérieur reste la plus recommandée. En misant pour cette technique, vous n’avez ni à déménager (avant les travaux) ni à refaire votre décoration (une fois les travaux d’isolation effectués). Différentes solutions s’offrent à vous : la pose au mur des panneaux isolants (à coller ou à visser) et l’installation de panneaux isolants sur des tasseaux en bois horizontaux et verticaux, lesquels sont préalablement fixés au mur (là, on parle de bardage). La projection de plusieurs couches de pâte isolante sur le mur est possible également. Un mortier de protection recouvrira ces couches après). Toutefois, ce n’est pas la solution la plus performante.

Pour l’isolation du sol, la fixation des panneaux au plafond du sous-sol est envisageable. Dans le cas où le plafond du sous-sol est vouté, il faut procéder par flocage. Dans le cas d’une maison plain-pied, il est possible de disposer sur le sol des panneaux isolants. Une chape de béton doit être coulée au-dessus de ces panneaux. La chape en question recevra le revêtement de sol final (carrelage ou plancher).

Et qu’en est-il de vos fenêtres ? C’est peut-être pour vous le moment de les remplacer ! Opter pour des modèles plus performants et votre portefeuille vous en remerciera. Fenêtres double vitrage, double vitrage à isolation renforcée ou triple vitrage, c’est à vous de voir. Il se peut que vous soyez obligé de remplacer les dormants en remplaçant vos fenêtres. Cela haussera la facture. Néanmoins, soyez certain : l’investissement en vaut la peine.

Faites appel à un professionnel pour des travaux d’isolation réussis

S’aventurer seul dans ses travaux d’isolation ? C’est la meilleure solution pour perdre du temps et de l’argent (bref, vous l’aurez compris, ce n’est pas une bonne idée !). Bon nombre de particuliers ayant réalisé eux-mêmes leurs travaux d’isolation ont rencontré des problèmes. L’intervention d’un pro spécialiste reste nécessaire pour le diagnostic de performance énergétique (DPE). Le diagnostic en question reste indispensable pour déterminer les travaux qui doivent être réalisés en fonction de la situation, donc du niveau d’isolation de votre maison. A noter que plus performant qu’un DPE, un bilan thermique personnalisé permet une meilleure évaluation des travaux.

Pour les travaux proprement dits, afin d’éviter toutes mauvaises surprises, mais aussi pour pouvoir bénéficier des aides financières, faites appel à un professionnel RGE. Toujours pour éviter toute mésaventure, assurez-vous de la compétence et de la fiabilité de ce dernier. Ce professionnel doit être en mesure de choisir les meilleurs isolants et les meilleures solutions pour les travaux (tant en termes de performance, de coût ou de durabilité).

En parlant des aides financières, nous ne pouvons que vous conseiller de vous renseigner davantage sur les conditions d’obtention de celles-ci.

Enfin, pour alléger votre facture, et donc, pour bénéficier de la meilleure offre, n’hésitez pas à comparer quelques devis de professionnels fiables.

Comment bien effectuer la ventilation de votre maison ?

Dans le but d’améliorer le confort et le bien-être à la maison, il vous est recommandé de la ventiler correctement. Pour cela, notez bien que vous aurez le choix entre plusieurs possibilités qui ont déjà fait leur preuve par le passé. Voici alors quelques astuces que vous pourriez appliquer pour réussir la ventilation de votre habitation.

Garder les fenêtres bien ouvertes

Peu importe le temps qu’il fera, il est toujours bon d’ouvrir grand les fenêtres de la maison pendant dix minutes par jour au minimum. Vous pourriez même les ouvrir plus que cela dès le réveil et chaque nuit si vous le désirez. C’est un bon moyen de rénover l’air au quotidien. Tous les polluants seront exfiltrés rapidement et de manière naturelle du moment que les fenêtres seront grandement ouvertes. D’ailleurs, l’ouverture des fenêtres peut s’avérer importante à chaque fois que vous ferez le ménage ou que vous fassiez des travaux ainsi que de simples bricolages. Ajouter à cela, une bonne aération est nécessaire au moment de prendre la douche ainsi que pendant la préparation de la cuisine. Dans tous les cas, les meilleurs horaires pour ouvrir les fenêtres sont avant 10 h du matin et après 21 h, car l’air extérieur risque d’être pollué entre ces heures.

Les grilles de ventilation et la VMC doivent être ouvertes à tout moment

Il y a des moments où on se laisse tenter de fermer les grilles de ventilation. Sachez dorénavant que cela est déconseillé même en plein hiver. Effectivement, la continuité de la ventilation permet d’aérer l’intérieur de la maison et assurer la qualité de l’air. Notez aussi que ces grilles amélioreront la sécurité du bâtiment surtout si vous utilisez du gaz naturel au quotidien. Si vous voulez avoir de l’air frais à tout moment, assurez-vous que les grilles soient ouvertes 7j/7 et 24h/24 peu importe les conditions météorologiques.

Cette initiative est aussi la même pour la VMC, peu importe le modèle dont vous disposez sauf si la fermeture est vraiment indispensable. N’oubliez pas que cette installation offre une ventilation parfaitement adaptée à vos besoins d’aération quotidiens. Plus précisément, vous éviterez l’apparition de la condensation ainsi que les moisissures en faisant tourner la VMC en permanence. Toutefois, assurez-vous de bien entretenir chaque élément du système afin d’éviter qu’il se bouche.

L’humidité et les fumées de cigarette peuvent être mauvaises

Notez bien qu’une pièce mal ventilée est souvent en proie à l’humidité surtout pour la salle d’eau. Plus précisément, une négligence de votre part peut favoriser l’apparition de mauvaises odeurs et des moisissures et bien d’autres encore. En cas d’apparition de moisissures sur les murs, le mieux est de les frotter ou les brosser en vous servant d’un chiffon avec de l’eau de javel. Assurez-vous ensuite que chaque pièce soit parfaitement aérée afin d’améliorer la ventilation. Pour mieux vous aider, le mieux est d’aérer correctement les caves ainsi que les sous-sols vu que ces endroits peuvent favoriser l’humidité dans la maison.

Vous ne devez pas oublier que les fumées peuvent être dangereuses pour la santé. Cela est même le cas pour les fumées de cigarette vu qu’elles peuvent aussi nuire à l’aération. C’est pour cette raison qu’il vous est recommandé de ne pas fumer dans la maison. Pour plus de précision, vous devez savoir que les fumées dégagées par les cigarettes contiennent des agents toxiques qui s’intègrent facilement sur les murs ainsi que les tapis et d’autres éléments du bâtiment.

Des plantes dépolluantes pour renforcer la literie sont aussi intéressantes

Parmi les plantes dépolluantes les plus performantes, on peut citer le  » Chlorophytum  » qui n’est pas uniquement utilisé pour la décoration. Effectivement, cette plante est capable de maîtriser 95 % du monoxyde de carbone qui circule à l’intérieur des pièces. Cela est aussi valable pour les autres composés organiques qui peuvent circuler dans la maison. L’idéal serait de mettre cette plante dans toutes les pièces de la maison.

D’un autre côté, il vous est recommandé de déshabiller la literie au moins une fois par semaine. Cela permet d’aérer le matelas et améliorer la qualité de l’air qui circule dans la pièce. En outre, vous pourriez profiter de l’instant pour dépoussiérer le matelas en question.

La climatisation chez soi : comment s’y prendre ?

Pour apporter un confort thermique dans votre pièce de vie en été, il est indispensable d’équiper votre maison d’un système de climatisation. Il permet de rafraîchir l’air ambiant dans votre pièce à vivre. Mais avant de vous lancer, il faut savoir que la climatisation peut nuire à votre facture d’énergie et son installation, à votre budget familial. Pour profiter au maximum de tous les avantages de votre climatiseur, il faut ainsi bien choisir votre produit.

Climatisation seule et système réversible : lequel choisir ?

Vous décidez d’investir dans un appareil de climatisation pour améliorer votre confort thermique d’été. Vous avez à choisir entre la climatisation seule et le modèle réversible. Comme son nom le laisse entendre, le système de climatisation seule ne fait que refroidir la pièce où il est installé. Si vous habitez dans une région moins froide en hiver, le modèle reste la solution parfaite pour apporter de fraîcheur dans votre logement durant la période estivale. Tout dépend également de votre budget. Il faut savoir que la climatisation seule est moins chère que son homologue réversible. Par contre si vous habitez dans une région à hiver rigoureux et que vous ne souhaitez pas investir dans un appareil de chauffage, vous devez choisir le modèle réversible. Celui-ci permet de rafraîchir votre maison en période estivale et de chauffer en hiver.

Climatisation, quelle puissance choisir ?

Quel que soit votre projet, achat d’une climatisation seule ou réversible, vous devez bien choisir la puissance de votre produit. Pour se faire, il est judicieux d’évaluer l’isolation thermique de votre maison. D’près les spécialistes du froid, la première démarche à faire avant d’acheter une climatisation, c’est le bilan thermique. Pour ce faire, vous pouvez vous faire aider par le diagnostic de performance énergétique de votre logement. Même les installateurs professionnels de climatisation recourent au DPE pour pouvoir proposer l’appareil de climatisation adapté aux besoins de leurs clients. Il faut savoir qu’une maison bénéficiant d’excellente isolation a besoin d’être peu chauffée en hiver, mais beaucoup rafraîchie en période estivale. Il est également judicieux de tenir compte du taux de brassage lors du choix de votre système de climatisation. Il s’agit du débit d’air de la console de l’appareil installé à l’intérieur de chaque chambre, divisé par le volume de chaque salle. Pour en savoir plus pour cette méthode de calcul de la puissance idéale de son appareil de climatisation, il est nécessaire de faire appel à un professionnel.

Quid de l’installation d’un système de climatisation ?

Si vous êtes un bricoleur averti, vous pouvez poser vous-même votre appareil de climatisation. Sinon, il est judicieux de faire appel à un installateur professionnel. Le mode d’installation dépend du modèle de climatisation et du type de votre logement, maison ou appartement. Le climatiseur peut être fixe. Ici, l’installation se montre durable. Elle peut alimenter une pièce ou plusieurs pièces, avec un seul bloc intérieur et qui comporte une unité placée à l’extérieur du logement. Son avantage, c’est est qu’il très silencieux, et ce, à grâce son évacuation d’air se faisant à l’extérieur. De plus, il permet de renouveler l’air et d’évacuer les personnes. C’est la solution idéale pour un confort d’été des personnes allergiques. Il existe plusieurs systèmes de climatiseurs fixes ou  » split « . Premièrement le monosplit, recommandé pour chauffer une seule pièce. Ensuite, le multisplit, modèle parfait pour rafraîchir l’ensemble de la maison. Le seul bémol, c’est qu’il est difficile à installer.

Il existe ensuite d’appareils de climatisation mobiles. Pratique, le système peut être rangé à chaque fin de période estivale. De plus, il est généralement de type réversible, c’est-à-dire qu’il peut être utilisé en hiver pour chauffer votre pièce à vivre.

Pour l’installation, vous pouvez opter pour le climatiseur mural fixe traditionnel. Il est à fixer en hauteur tandis que la console se trouve dans la partie basse de votre mur. En effet, l’air chaud de l’appareil monte vers le plafond tandis que l’air froid descend sur le sol. Bien sûr, il s’agit ici d’un système de climatisation fixe. Mais vous pouvez opter pour des produits modernes tels que le climatiseur gainable. Discret, il peut se cacher dans le faux plafond. Sauf que son installation est plus complexe et très chère.

Pourquoi isoler sa maison ?

L’isolation maison fait aujourd’hui partie des travaux encouragés par l’Etat, du fait de nombreux avantages qu’elle procure. Quand la performance énergétique de la maison se dégrade, le recours aux travaux d’isolation de la maison semble bien inévitable. Découvrez les bonnes raisons de bien isoler sa maison.

Isoler sa maison pour réduire les déperditions thermiques

Si votre maison est par exemple mal isolée au niveau de la toiture, cela pourrait vous faire perdre jusqu’à 30 % de chaleur. Ce taux peut même être dépassé s’il s’agit des combles qui sont mal isolés. Le souci, c’est que la mauvaise performance thermique de la toiture ou des combles peut s’ajouter à celle des fenêtres, des portes ou encore des murs mal isolés. Dans ce cas de figure, une bonne quantité de chaleur va s’échapper du foyer, surtout en hiver. D’où la nécessité de l’isoler.

Isoler sa maison pour faire des économies

Les travaux d’isolation permettent de faire des économies dans la mesure où les déperditions thermiques sont réduites. Plus une quantité de chaleur est conservée à l’intérieur de votre maison, plus vous consommez moins d’énergie pour la chauffer durant les périodes froides. L’isolation est également indispensable en été dans la mesure où elle permet de maintenir la fraicheur à l’intérieur. Vous ne serez plus obligé d’utiliser des appareils de climatisation qui sont gourmands en électricité.

En outre, l’isolation thermique a aussi un rôle important dans la limitation de la propagation des ondes sonores. Autrement dit, si vous isolez votre maison, vous bénéficierez d’une performance thermique associée à une performance acoustique. Ainsi, vous pouvez dormir tranquillement la nuit, même si votre voisin fait la fête toute la nuit.

Enfin, l’isolation de maison constitue un geste écologique puisqu’il tend à réduire la consommation d’énergie de chaque foyer. C’est pour cela que l’état l’encourage par le biais des différents aides financiers (crédit d’impôt, baisse de la TVA, aides et subventions, etc.).

Utilité et efficacité de la ventilation d’une habitation

Une maison bien aérée est un gage de santé, c’est certain ! En effet, en l’absence d’une bonne ventilation dans votre maison, la formation d’humidité devient de plus en plus évidente. De ce fait, un bon système de ventilation est à privilégier si vous souhaitez vivre sainement dans votre nouveau logement.

Isolation et ventilation

L’isolation d’une maison ne peut pas se passer d’une excellente ventilation de ce dernier. Et pour une maison innovée, l’isolation passe avant tout le reste. Noter que dans votre maison, il n’y a pas que l’air extérieur qui peut accroître le taux d’ais vicié dans chaque pièce d’un appartement. D’autres facteurs entrent en jeu à ce stade comme la transpiration des occupants de la maison (les humains et les animaux) ainsi que la humée du tabac ou de votre chauffage à bois sans oublier le pollen. Depuis ces facteurs, il est tout à fait possible de vous respirer un air complètement polluer dans votre maison d’où le besoin d’un système de ventilation performant. Noter que l’humidité due à la cuisson du côté de votre cuisine tout comme les buées depuis votre salle de bain peut également causer des formations de moisissure le long de la structure de votre logement.

La ventilation naturelle

Chaque matin, on a tendance à ouvrir nos stores pour renouveler l’air dans chaque pièce de la maison. On ne va pas dire que cette une mauvaise idée, seulement, ce geste peut conduire à une perte d’énergie surtout en hiver. Certainement, il est nécessaire de rafraîchir l’air dans la maison pour ainsi le renouveler chaque matin, mais la ventilation naturelle est la première cause de la déperdition de chaleur dans une maison ou bien dans un bâtiment.

La ventilation mécanique et la ventilation à double flux

A la fois pratique et fiable, l’option de la ventilation mécanique est devenue une solution dont beaucoup en profitent. Un ventilateur mécanique aspire l’air extérieur qui est déjà filtré et évacue en même temps l’air pollué depuis des grilles. C’est donc une solution qui vous propose un air plus sain à la maison. Pour la ventilation à double flux, ce sont les deux moteurs qui le composent qui s’associent pour offrir de l’air pur. L’un des moteurs aspire l’air tandis que l’autre l’évacue à l’extérieur de la maison pour que vous respiriez de l’air sain à tout moment. Il est préférable de réaliser cette installation durant la construction de votre logement.

Quel est le prix de la climatisation d’un logement ?

En été, la chaleur peut être trop, forte qu’il est, devenu indispensable de poser un système de climatisation. Effectivement, la majorité des foyers sont désormais équipés de ce type d’équipement dans le but de rafraîchir l’air dès que la chaleur commence à monter. Vous comptez installer une climatisation à la maison ? Voici quelques points budgétaires qui pourront vous intéresser.

Quel type de climatisation choisir ?

Vous devez savoir que le marché actuel propose plusieurs types de climatisation. Ce qui implique que vous aurez largement le choix du modèle qui vous intéresse. En premier lieu, il y a la  » climatisation monobloc  » qui peut être mobile ou encastrable selon vos besoins. En outre, vous disposerez toujours d’un modèle avec une seule unité. A noter qu’un modèle mobile peut coûter à partir de 200 euros contre 400 euros pour un climatiseur encastré. Il faut reconnaître que les modèles hauts de gammes peuvent varier entre 1000 et 4000 euros. Dans tous les cas, vous aurez l’opportunité d’utiliser ce type d’appareil comme chauffage d’appoint qui rafraîchira rapidement l’intérieur de la maison en chassant efficacement l’air chaud. Vient ensuite la  » climatisation monosplit  » qui dispose. Avec ce type d’appareil, les deux éléments sont reliés entre eux avec une gaine dans le mur. Vous aurez aussi plusieurs styles de configuration à votre disposition. Vous pourriez par exemple combiner votre climatiseur avec des appareils mobiles à placer dans le mur ou au niveau du plafond. En outre, le prix de ce type de climatisation dépendra avant tout de la puissance dont vous avez besoin. Au-dessous de 2.5 kW, l’appareil ne dépassera surement pas les 1000 euros. Par contre, vous devriez vous préparer à un budget pouvant atteindre les 4000 euros si vous tenez à avoir une climatisation bien plus puissante.

Le troisième type est la  » climatisation multisplit  » qui dispose généralement de plusieurs unités intérieures. Vous devez savoir que ce dernier type n’est disponible qu’à plus de 1000 euros et peut même atteindre les 4000 euros pour les modèles hauts de gamme. Soulignons que le nombre de travaux à réaliser pour la pose de ce type de climatiseur a aussi des impacts sur son prix. Souvent considérer comme un système de chauffage, sachez que la  » pompe à chaleur  » peut être considérée comme étant un climatiseur performant et fiable. Effectivement, cet équipement est parfaitement capable de rafraîchir l’air à la maison sans faire beaucoup d’efforts. D’ailleurs, celui-ci ne nuira pas au décor intérieur de votre habitation vu qu’il est installé au dessous du sol. A savoir que le coût de ce type d’équipement peut varier entre 1800 et 4000 euros selon le modèle que vous choisirez.

Combien coûte la pose d’une climatisation ?

Déjà, vous devez savoir que la pose d’un système de climatisation doit être confiée à un artisan professionnel afin de garantir son efficacité tout au long de son utilisation. Celui-ci vous aidera aussi à établir le budget dont vous aurez besoin avant même d’acheter l’appareil. Il est important que vous trouviez un modèle parfaitement adapté à vos besoins tout en prenant en compte la configuration du bâtiment ainsi que la pièce dans laquelle vous comptez poser l’appareil. Soulignons que vous pourriez tomber sur des modèles en kit qui sont prêts à poser. Dans ce genre de situation, vous aurez par exemple besoin d’un budget entre 1200 à 3500 euros pour la pose d’une climatisation murale monosplit. Quant à un modèle mural multisplit, vous pourriez avoir besoin d’un budget de 5000 à 8000 euros pour l’achat et la pose de l’appareil.

D’un autre côté, le fait d’engager un professionnel qualifié peut vous ouvrir la porte à des aides financières. On peut citer en premier lieu la réduction de 5.5 % du TVA après l’intervention. Le crédit d’impôt peut aussi s’avérer intéressant à condition que vous utilisez de l’énergie renouvelable pour alimenter le mécanisme. Avec cette option, il vous est possible de profiter d’un aide de 15 à 25 % en fonction de la situation. Cela pourrait aussi vous obliger à acheter et confier la pose de l’appareil à une seule entreprise. En dernier lieu viennent l’aide de l’Anah ainsi que l’Eco prêt qui a déjà fait leur preuve par le passé. Ce qui est sûr, c’est que vous allez pouvoir profiter pleinement de votre système de climatisation chaque été. Il suffit de respecter les bonnes consignes et vous n’aurez aucun problème à l’avenir.